Radiothérapie

Réactions cutanées secondaires à la radiothérapie

Par: Magnus Enerbäck, septembre 10 2013Publié dans :: Radiothérapie

Description des réactions cutanées

Les réactions cutanées radio-induites peuvent être gradées à l'aide de l'outil d'évaluation du RTOG (Radiation Therapy Oncology Group) ; des recommandations pratiques ont été mises en place par le " College of Radiographers ".

RTOG 0 : pas de réaction cutanée visible
RTOG 1 : érythème léger, chaleur et douleur parfois accompagnée de démangeaisons et d'un œdème.
Presque tous les patients souffrent de cette réaction cutanée.
RTOG 2a : érythème intense, avec ou sans desquamation sèche (atteinte des couches externes de la peau). RTOG 2b : desquamation humide irrégulière, érythème modéré.
RTOG 3 : desquamation humide confluente et œdème qui prend le godet. Pour classer les réactions cutanées induites par la radiothérapie, il est en outre possible d'avoir recours à l'échelle RISRAS (Radiation-Induced Skin Reaction Assessment Scale).

Prise en charge de la plaie

RTOG 1, 2a : le patient doit se laver la peau à l'eau tiède ou chaude, en utilisant s'il le souhaite un savon non parfumé. Le séchage s'effectue en tamponnant doucement. Le patient doit porter des vêtements en coton légers et amples sans coutures susceptibles de frotter. Pour éviter les frictions et soulager la peau lésée, une crème hydratante à pH neutre gardant la peau douce et souple peut être employé. Selon quelques rares études, les crèmes à base de stéroïdes permettent d'atténuer les démangeaisons et l'inflammation. Toute source d'irritation est interdite : savons, rayons UV, vêtements, plâtres, chlore des piscines ou rasage avec une lame de rasoir.

RTOG 2b : l'intégrité de la peau est atteinte. Les principes de cicatrisation de plaie en milieu humide doivent être suivis et un pansement atraumatique doit être appliqué. Les pansements avec adhésifs à effet traumatique sont à proscrire.

RTOG 3 : les recommandations de soins de peau génériques mentionnées précédemment doivent être prodigués. Au besoin, la plaie sera irriguée avec une solution saline standard chaude. Le pansement atraumatique doit être choisi en fonction de la quantité d'exsudat, de l'état du lit de la plaie ou de la plaie elle-même, de la localisation et de la taille. Adoptez les meilleures pratiques de cicatrisation en milieu humide, de protection contre les infections, de diminution de la douleur et du traumatisme et d'amélioration du confort du patient. La ré-épithélialisation démarre en principe une semaine après la fin de la radiothérapie.

 

Pour plus d'informations, consultez le site www.sor.org.

Mepilex e.m - Une efficacité prouvée...
Mepilex e.m - Une efficacité prouvée cliniquement

Selon l'OMS, chaque année, environ 900 000 femmes...

Utilisation de Mepilex e.m. en radiothérapie.
Utilisation de Mepilex e.m. en radiothérapie.

Visionner notre vidéo d'accompagnement ici. Nettoyer...

Essai controlé Intra patient de Mepilex...
Essai controlé Intra patient de Mepilex em

Details of the Patersen Mepilex Lite trial Aims: This...

Radiothérapie Webinaires

Facing the challenges of Radiotherapy-Induced Skin ReactionsMay, 2015 (en anglaise seulement)