Éléments clés de la prévention

Éléments clés de la prévention – adapté de l'article du National Pressure Ulcer Advisory Panel et de l'European Pressure Ulcer Advisory Panel. Prevention and treatment of pressure ulcers: Clinical Practice Guideline. Washington DC: National Pressure Ulcer Advisory Panel ; 2009.1

  • Évaluation du risque : une politique d'évaluation du risque doit être mise en œuvre de façon structurée et il est tout aussi important que l'équipe soignante soit formée à l'utilisation de cet outil et aux questions fondamentales liées aux escarres. Toute évaluation du risque doit être minutieusement documentée et suivie de réévaluations.
  • Évaluation de la peau : l'état de la peau, par exemple son degré d'hydratation, peut influencer sur le risque de lésion ; la peau doit par conséquent faire l'objet d'une évaluation structurée dans le cadre d'une évaluation globale du risque, et des précautions pratiques doivent être mises en œuvre le cas échéant.
  • Alimentation : l'évaluation de l'état nutritionnel, l'orientation du patient vers un diététicien pour un soutien nutritionnel si besoin et l'estimation du degré d'hydratation du patient constituent des étapes primordiales.
  • Mobilisation : cette étape est indispensable pour réduire l'impact de la pression. La fréquence du repositionnement dépendra de l'état de santé général du patient, de l'état de sa peau et du support d'aide à la prévention. Le repositionnement doit permettre de soulager ou redistribuer la pression tout en évitant les forces de cisaillement/de friction. Le décubitus latéral à 30° doit être envisagé. La documentation doit être précise et l'équipe soignante bien formée.
  • Supports d'aide à la prévention : le choix du dispositif doit se fonder sur les besoins du patient (à réévaluer fréquemment). Il convient de prêter une attention particulière aux talons et de veiller à ce qu'ils soient soulagés de toute pression, si possible, en utilisant des oreillers bien placés. Remarque : le NPUAP a défini les caractéristiques des différents supports d'aide à la prévention.
  • Envisager l'intervention de spécialistes notamment pour les patients en chirurgie, en gériatrie, en soins intensifs ou en pédiatrie - ceux-ci peuvent nécessiter des soins supplémentaires.