Traitement des escarres

Antécédents d'escarres

Par: Mölnlycke Health Care, août 23 2013Publié dans :: Traitement des escarres

Les escarres ne sont pas un phénomène nouveau. La documentation scientifique les mentionnait déjà il y a plusieurs centaines d'années. Au cours des dernières décennies, l'étendue des connaissances et des recherches n'a cessé de croître et a conduit à la mise en place de recommandations pratiques, d'outils d'évaluation du risque et de programmes de prévention. En savoir plus sur les escarres.



Haut de page

Introduction aux escarres

Mölnlycke Health Care reconnaît les défis que doivent relever les professionnels de santé en matière de prévention et de traitement des escarres. Les informations communiquées dans la présente rubrique devraient vous permettre d'approfondir vos connaissances sur les escarres et vous faire découvrir certaines des solutions proposées par Mölnlycke Health Care en termes de prévention et de traitement des escarres.

Une escarre peut être définie comme étant une "lésion localisée de la peau et/ou des tissus sous-jacents, généralement située au-dessus d'une saillie osseuse, résultant d'une pression ou d'une pression associée à un cisaillement.
Un certain nombre de facteurs intrinsèques et extrinsèques contribuent à la formation d'escarres. L'impact de ces facteurs reste encore à déterminer ».1

Les escarres ne sont pas un phénomène nouveau : la documentation scientifique les mentionnait déjà il y a plusieurs centaines d'années. Néanmoins, au cours des dernières décennies, l'étendue des connaissances et des recherches n'a cessé de croître et a conduit au développement de directives pratiques, d'outils d'évaluation du risque et de programmes de prévention. Par exemple, le nombre de publications s'intéressant aux escarres ont augmenté de 960 % entre 1990 et 2008.2

Haut de page

Étendue des escarres

Le sacrum est généralement signalé comme la localisation la plus fréquente des escarres dans la plupart des établissements de soins, la deuxième localisation la plus courante étant généralement le talon ; des données récentes suggèrent que l'incidence des ulcères du talon est en augmentation. Un tout nouveau thème, les escarres liées à l'utilisation de dispositifs médicaux, vient d'être abordé dans un rapport3 dont les résultats étaient les suivants :

  • 1,4 % des patients ont contracté une escarre liée à un dispositif médical.
  • 39 des 113 escarres constatées (34,5 %) étaient liées à des dispositifs médicaux.
  • Les patients munis de dispositifs médicaux avaient 2,4 fois plus de risques de développer une escarre.

Haut de page

Apparition d'escarres

L'apparition d'escarres est généralement évaluée à l'aide de l'une des deux méthodes suivantes4,5 :

  • La prévalence : il s'agit de la méthode la plus souvent utilisée ; elle correspond au nombre de personnes qui, dans une population déterminée, présentent un problème de santé spécifique à un moment donné. Remarque : ainsi, la prévalence inclurait les patients présentant une escarre à leur admission à l'hôpital et ceux ayant développé une escarre depuis lors.
  • L'incidence : elle correspond au nombre de nouveaux cas d'un problème de santé spécifique sur une période de temps donnée. Cette méthode est plus complexe et la période de temps est habituellement comptée en semaines ou mois.
  • Ces deux termes sont fréquemment mal employés. Ils ont deux sens très distincts, c'est pourquoi il est important de choisir le bon.
  • Nosocomiales : cet adjectif qualifie les escarres qui se développent une fois le patient admis dans l'établissement de santé. Cette notion peut être une mesure particulièrement pertinente lors de l'évaluation de l'impact des programmes de prévention.



La prévalence des escarres est variable selon les pays et s'avère souvent supérieure pour les spécialités comme les soins intensifs ou la gériatrie.

Prévalence des escarres

  • 5 pays européens :
    5 947 patients6
    – Prévalence : 18,1 %
  • États-Unis : 651 centres totalisant
    85 838 patients7
    – Prévalence : 14,8 %
  • Canada : prévalence nationale8
    – 26 %
  • Australie : plusieurs rapports publiés9
    – 4,5-27 %
  • Chine : étude portant sur 2 913 patients10
    – Prévalence : 1,8 %
  • Corée du Sud11
    – Incidence des soins de courte durée : 0,44-0,49 %
    – Soins à domicile : 47,4 %
    – Unités de soins intensifs : 21,7-45,5 %

Des plaies coûteuses
Des plaies coûteuses

  Les escarres représentent une lourde charge pour les systèmes de santé...

Les facteurs de risque
Les facteurs de risque

Les facteurs de risque intrinsèques et extrinsèques doivent être...

Catégories d'escarres
Catégories d'escarres

Pour décrire l'état d'une plaie, l'EPUAP et le NPUAP1 recommandent de classer...

Stratégies de prévention
Stratégies de prévention

La stratégie de prévention des escarres doit systématiquement inclure une...

Un traitement efficace
Un traitement efficace

On peut identifier les patients à haut risque de développer des escarres...